En entrant sur ce site, je certifie avoir l’âge légal requis par la législation sur l’alcool dans mon pays de résidence.
You must be of legal drinking age in your country to access this site.

N’en déplaise à certains, les vins sont présents dans notre belle région depuis bien longtemps…
Les gallo-romains avaient déjà,  à l’époque, détecté le potentiel exceptionnel des terroirs charentais!

  • Fin du IIIème siècle

    Première trace de production de vins tranquilles dans les Charentes

  • XII siècle

    Epanouissement de la production de vins qui répond à une forte demande de la part de la noblesse anglaise, danoise, et norvégienne.

  • XV siècle

    Début de l’export des vins de la région vers les pays européens voisins

  • XVIIème siècle

    Début des vins distillés, plus facilement transportables

  • 1875

    4 000 000 hectolitres de produits, 100 000 hectares

  • 1894

    Après la crise du phylloxéra, 8 000 hectares sont affectés aux vins tranquilles. Le vignoble se reconstruit, mais les vins sont majoritairement destinés à la distillation

  • 1970’s

    Première crise du cognac

  • 5 mars 1981

    Décret officialisant la création du Comité de promotion des Vins de Pays Charentais par les familles Benassy, Arrivé, Häuselmann, Pelletier, Latreuille, les coopératives Unicoop, de Ré, de Saint Sornin.

  • 1982

    22 600 hectolitres produits

  • 1986

    50 000 hectolitres produits

  • 2000’s

    Plusieurs centaines d’hectares sont plantés

  • 2002

    Création du Syndicat des Producteurs des Vins de Pays Charentais, présidé par Henri Jamet

  • 2004

    Pic historique de production de Vins de Pays Charentais avec plus de 122 000 hectolitres produits

  • 2009

    Les Vins de Pays Charentais s’enregistrent et deviennent l'Indication Géographique Protégée (I.G.P.) Charentais

  • 2017

    La surface de production des Vins IGP Charentais s’étend sur 1 500 hectares, produisant en moyenne 80 000 hectolitres